Homme regardant une tablette

Interview

Bruno

Responsable des Achats

Nous avons interviewé Bruno, Responsable des Achats Prodifac.  Retour sur son expertise, et sa vision sur le secteur cosmétique en pleine mutation ces dernières années.

Pourriez-vous nous en dire plus sur votre quotidien, quelles sont vos missions sur une semaine par exemple ?

J’ai plusieurs casquettes au sein de l’organisation. Je suis tout d'abord en charge des Achats, c'est-à-dire que je recherche de nouveaux articles, fournisseurs, et passe les commandes. J'aime également connaître chaque intervenant, tout est tellement rapide aujourd'hui que j'apprécie d'établir des liens pérennes !  

 

De plus, comme nous sommes dans une petite entreprise, je prends également en charge la réception  des matières  dangereuses comme le gaz propulseur  des aérosols. 

 

J’ai également un rôle  au moment du développement . Je peux intervenir   pour trouver et proposer des solutions de conditionnement en fonction des spécificités techniques, des attentes client, des impressions attendues et selon nos moyens de production bien entendu  .

 

J’ai l’avantage de gérer le service  maintenance, je connais  donc bien notre outil de production. Tout ceci est une émulsion qui prend  grâce la  communication que nous pouvons  avoir entre les différents  services qui constituent  Prodifac; 

"Je pense qu'il peut être intéressant de miser sur de nouvelles galéniques, sur des économies d'eau, de packaging, de supprimer des conservateurs. C’est bien pour les  consommateurs et la planète.

Il y a également les gammes à base de CBD   qui affluent, il y a encore énormément a faire.  

Il y a également les eco recharges et les produits en vrac qu’il ne faut pas négliger."

Avez-vous vu évoluer votre métier ces dernières années ? Notamment avec l’émergence de produits éco-conçus ?

Oui il y a longtemps que nous en parlons  que nous voyons des nouveaux  concepts  apparaître.

 

Nous avons également aidé des fabricants en réalisant des essais sur de nouveaux articles  ou nouvelles matières. Maintenant et depuis quelques années  la demande est bien là enfin !

Comment accompagnez-vous désormais les marques dans leurs transitions écologiques ? ou les nouvelles marques émergentes éco-responsables ?

En proposant des emballages d’origine végétale, des emballages recyclés, en supprimant les emballages secondaires quand nous le pouvons. Tout le monde est très réceptif à cela.

En continuant par exemple à développer les aérosols « compressés ».  C'est un emballage aluminium recyclable a volonté, c’est moins de gaz et c’est en principe un gaz sans effet sur la couche d’ozone.

Est-ce que la pandémie a bouleversé votre travail ? Comment avez-vous vécu cette période ?

Une période incroyable où il fallait trouver des solutions  très rapidement pour pouvoir continuer a proposer des gels hydroalcoliques et continuer a livrer nos clients  sur tout le reste. Oui  c’est un bien mauvais souvenir.

Que conseilleriez-vous aux jeunes marques émergentes ? Sur quoi miser ces prochaines années ?

Je pense qu'il peut être intéressant de miser sur de nouvelles galéniques, sur des économies d'eau, de packaging, de supprimer des conservateurs. C’est bien pour les  consommateurs et la planète.

Il y a également les gammes à base de CBD   qui affluent, il y a encore énormément a faire.  

il y a également les eco recharges et les produits en vrac qu’il ne faut pas négliger.

Proposition Marketing (8).png